Les toilettes de l’apéro

Les toilettes de l’apéro

Pour une raison mystérieuse, LordTonPère (LTP) ne pouvait participer à la session bi-mensuelle du podcast numéro 1 sur la Tech. Une affaire importante l’obligeait  à rester dans son immeuble le soir de l’enregistrement. LTP ne s’était pas plus étendu sur le sujet. Qu’à celà ne tienne, Captain Web décida de délocaliser l’émission chez le comptable le plus en vue de la gente féminine parisienne. 

Malgré les plaintes de l’hôte, les trois amis se présentent donc à 20h devant l’immeuble, pizzas et bières à la main. L’émission doit avoir lieu à 21h. Ils sont larges. Alors qu’ils frappent à la porte, la concierge leur demande à la fenêtre ce qu’ils veulent. “Nous venons voir LTP” répond le capitaine. “Deuxième étage” répond-elle, un carré de soie Hermès autour du cou.

Arrivé à l’étage, Manox fait remarquer que la concierge n’a pas indiqué la porte. Au même moment, le maître des lieux sort dans le couloir. “Toutes les portes. On fera l’émission dans l’aile Nord. D’ailleurs, où sont les ordinateurs pour enregistrer l’émission ? Et les chocobons ?”.  Les trois comparses redescendent direction le Cyber et lancent à leur camarade. “On revient ! Et puis, c’est pas comme si on avait un horaire précis.”.

Une heure plus tard, l’équipe s’installe dans le bureau secondaire du comptable où traîne une modeste installation de réalité virtuelle (HTC Vive) et une vieille tour sur laquelle trône un carton de RTX 3090. Après avoir installé leurs matériels sur la table de réunion, la fine équipe peut enfin commencer l’émission. Les sujets et les bières s’enchaînent devant les commentaires nombreux des spectateurs.

Manox demande alors à LTP l’emplacement des ‘gogues’. Ce dernier l’amène à la pièce d’eau tandis que le capitaine continue son dossier devant un audimat survolté. La dernière création de Boston Dynamics laisse augurer un futur digne de Terminator. Revenant des toilettes, notre ami plaisante sur sa discussion avec le trône. Il semble que le comptable ait investi dans le nec plus ultra. 

Il n’en faut pas plus pour que l’équipe réclame un gros dossier sur le sujet. Le jingle est lancé et les 4 amis commencent à débattre sur le sujet. Préoccupé par sa santé et son hygiène, le propriétaire explique les avantages du système. Un suivi de santé précis et des conseils sur les aliments à privilégier. Captain Web indique des informations glanées sur les sites de différents fabricants. 

Derrière l’invention, ce sont des données de santé qui sont offertes aux GAFAM. Le sujet prend donc une tournure inhabituellement sérieuse pour l’équipe de choc. Non, Je plaisante. Tandis que Kwakos  enchaîne les bruits de pets, Manox imite une IA chargée d’analyser les étrons délivrés. Au bout de 5 minutes, les débats dérivent totalement et les jeux de mots foireux s’enchaînent. Le maître des lieux semble avoir disparu.  

Trouvant un article sur les primes de santé mises en place par les sociétés d’assurances, le capitaine essaie de remonter le niveau des débats. Mais l’audience préfère les imitations de Manox aux conséquences de l’abandon de nos données de santé à des sociétés privées. “Bientôt chez vous ! Les toilettes Axa !” promet le trublion. La rubrique se conclut et avec le retour de LTP, l’émission se prolonge jusqu’à tard dans la nuit. 

Le lendemain matin, LTP reçoit un email. Le rapport fait mention de 3 profils inconnus qui se sont soulagés dans les toilettes. Un formulaire propose de compléter les profils et encourage à consulter un médecin : 

Individu n°1 : Est revenu 8 fois dans la soirée. Faible vessie. Problèmes d’énurésie probables. 
Individu n°2 : Du sang dans les selles. Nécessite une coloscopie pour contrôle.
Individu n°3 : IMC trop élevé. Urines et selles saturées en graisse. 

“Effectivement” se dit LTP “Il y a des choses que l’on ne préfère pas connaître. Je vais quand même envoyer ce rapport à ces trois abrutis. Ce sont mes amis malgré tout.”.

Les commentaires sont clos.