Perdue de vue : l’informatique

Perdue de vue : l’informatique

“L’avenir de la l’informatique est de s’intégrer tellement dans notre environnement qu’elle disparaîtra.” Telle était la prédiction d’un de mes enseignants à la Fac. Son hypothèse se basait sur l’évolution du domaine au cours des décennies précédentes. 

S’il fallait une salle complète pour stocker les premiers ordinateurs, la moindre calculette actuelle a désormais plus de puissance de calcul que ses ancêtres. A terme, les équipements informatiques devraient disparaître dans notre quotidien, à tel point que nous n’y prêterions plus d’attention particulière.

Le matériel se fond dans la masse

Les micro-processeurs se retrouvent dans les objets du quotidien. Ainsi, il est possible de consulter les recettes depuis son ThermoMix ou de faire tourner Doom sur un test de grossesse. L’écran est de nos jours la principale interface d’entrée et de sortie, mais tout peut devenir interface.

En fait tout peut être connecté, même les chaussures. Ainsi, des Tryphon Tournesol ont caché des vibreurs dans leurs chaussures. Une fois la destination définie sur un téléphone, le pied droit ou le pied gauche vibrait lorsqu’il fallait tourner. L’invention n’a pas eu le succès attendu. Mais ce ne sont pas les inventions farfelues qui ont manqué depuis. 

Bien sûr, les écrans ne vont pas disparaître. Nous lirons toujours des documents, nous regarderons des vidéos, nous écouterons de la musique. Mais a-t-on besoin d’un ordinateur pour faire cela ? Les écrans peuvent être intégrés même dans des fenêtres ou projetés sur un mur. Même si les enceintes peuvent être miniaturisées, le son peut aussi être produit en faisant vibrer une surface plane.  

Pour appeler nos ‘proches’, le téléphone filaire à disparu. De nos jours, tout le monde utilise un téléphone portable. Pourtant celui-ci pourrait disparaître. Les montres connectées sont de plus en plus présentes et proposent les mêmes fonctionnalités. Pour les lunettes, ce n’est pas encore cela, mais dans un avenir proche, elles pourraient revenir.  Ainsi, nos poches de pantalons ne seront plus déformées. 

De nos jours, tous les éléments matériels qui donnent accès à l’information peuvent être intégrés dans les objets du quotidien. La 5G et les puces d’identifications n’ont pas encore été intégrées dans le vaccin. Les lentilles connectées ne sont pas encore au point. Pour le reste, il est très difficile de distinguer un objet standard de sa version connectée.   

Le logiciel devient intuitif

N’importe qui peut utiliser un ordinateur. Les logiciels sont centrés sur le besoin de l’utilisateur. Ce dernier doit réaliser un minimum d’étapes pour le satisfaire. Le plus souvent, on clique sur l’icône correspondante à notre désir. Autre solution, on dicte nos volontés à une enceinte connectée, une intelligence artificielle se chargeant de répondre à nos envies. 

Pour créer ces logiciels, s’il fallait être un doctorant en informatique pour manipuler les premières machines, de nos jours, les bases sont enseignées dans les écoles primaires. La programmation est devenue accessible notamment grâce à l’évolution des langages. Si le langage machine est incompréhensible pour la plupart des informaticiens, depuis le procédural (3ème génération) et les générations suivantes, il est facile de créer des applications.

L’étape suivante sera les intelligences artificielles (IA) qui créeront et adapteront les applications  en fonction de nos besoins présents. Le métier de développeur disparaîtra. Enfin, il faudra quand même des gens capables de comprendre et de surveiller le travail de ces IA. 

Cependant

Il reste encore une étape nécessaire pour que l’informatique disparaisse réellement : l’énergie. S’il est normal de brancher un réfrigérateur, un mixeur ou une brosse à dents, mettre une prise USB sur des chaussures paraît étrange. La dépendance à l’énergie reste une difficulté. Une montre connectée n’est pas une vraie montre puisqu’il faut la recharger quotidiennement. 

Il existe bien d’autres axes d’amélioration. L’usage n’est pas complètement naturel. Nous avons donc évolué pour exploiter la technologie. L’informatique peut être présente partout dans un lieu sans que nous ne nous en rendions compte. Dans votre bibliothèque se cache peut-être un livre électronique … qui renferme une bibliothèque. Seul l’initié peut le voir. 

Les commentaires sont clos.