L’énergie du geek

L’énergie du geek

Consulter ses messages sur les réseaux sociaux, regarder des vidéos sur les plateformes de diffusion, jouer à des jeux en réseau, …, écrire, programmer, … tout ceci nécessite de l’énergie. Celle-ci est électrique. Pour simplifier, ce sont des électrons qui se déplacent d’un point vers un autre et activent des mécanismes, comme l’eau se déplace du haut vers le bas, attiré par la gravité, et fait tourner les moulins. 

Pour animer les équipements électriques et électroniques, il faut de l’électricité. Mais d’abord, il faut la produire. Il existe donc des équipements pour transformer une énergie mécanique en énergie électrique. L’alternateur, un cylindre entouré de bobines de fils dans lequel tourne des aimants, est le mécanisme le plus efficace pour cela. Il se retrouve donc dans les éoliennes, les centrales hydroélectriques et nucléaires, …

L’électricité est donc produite. Reste à l’acheminer jusqu’aux utilisateurs. Le réseau électrique sert à cela. Il transporte la puissance électrique jusqu’aux utilisateurs. L’électricité est transportée sur des câbles en cuivre. Ce métal présente l’avantage d’opposer une très faible résistance à la circulation des électrons est d’être disponible en grandes quantités. 

Petit cours de physique. La puissance (P en Watt) correspond à la tension (U en Volt) multipliée par l’intensité (I en Ampère) : P = U x I. On l’a vu, la tension peut s’exprimer par rapport à la résistance et à l’intensité.  On peut donc exprimer la puissance perdue dans les câbles ainsi : P = R x I x I. C’est pour éviter les pertes que le transport d’électricité se fait à très haute tension. 

Prenons la dernière console de Sony. Lorsqu’on joue, elle consomme 200 W. Il s’agit d’une puissance. Si on joue pendant 2 heures, on aura consommé 200 W x 2h. Le Wh représente une quantité d’énergie. En pratique, c’est le kWh (kiloWatt.heure) qui est utilisé. 1 kWh est égal à 1000 Wh. Il est facturé en moyenne 20 centimes par EDF. Donc 2 heures de PS5 coûtent 8 centimes. A cela, on ajoute 4 centimes pour l’énergie utilisée par la télévision. 

Pour répondre à la demande, les centrales doivent en temps réel fournir la puissance demandée par les utilisateurs. Sinon, les équipements électriques ne fonctionnent pas ou pas correctement. Une solution est de stocker l’électricité pour l’utiliser au besoin et compenser les variations. Il existe des piles et des batteries pour cela. Mais elles sont limitées par rapport à nos besoins. 

Prenons nos téléphones intelligents. Ils utilisent des batteries. Le rapport poids/puissance lui est encore très défavorable. Heureusement, ils consomment peu d’énergie. Mais, magie du marketing, leur capacité n’est pas exprimée en Wh mais en Ah. En fait, c’est plutôt en mAh (milli Ampère heure : 1Ah égal à 1000 mAh). Pour connaître sa capacité réelle, il faut connaître la tension nécessaire au téléphone pour fonctionner. 

Une batterie externe de 15 000 mAh en 3,7 V ne fait plus que 11 100 mAh en 5 V. Vous ne rechargerez donc pas 9 fois votre iPhone comme promis mais 6 fois. Et puis, pourquoi indiquer ‘15 000 mAh’ ? ‘15 Ah’ prend moins de place. A croire que plus il y a de ‘0’ et mieux cela se vend. En rendant complexe quelque chose de simple, on vend n’importe quoi. Wish vous remercie. 

Je m’excuse pour cet article spécial cours de ‘Physiques/Chimie’. Niveau ‘Mathématiques’, la règle de 3 est simple. L’énergie électrique est un domaine très simple à comprendre. Si sa mise en œuvre nécessite des trésors d’ingénierie, des bases permettent de comprendre notre position par rapport à elle et donc notre impact sur notre environnement. C’est pas sorcier

Reste à régler le problème de l’énergie nécessaire à nos geeks préférés pour fonctionner. Notre organisme a besoin de glucides. Suivant les besoins, les stocks de sucres sont transformés en ATP. Cette molécule, bien connue des sportifs, est utilisée par nos cellules pour stocker et libérer immédiatement de l’énergie. Le cerveau consomme le tiers de notre énergie quotidienne. 

Le combo pizza/redbull, riche en glucides, est donc idéal pour tenir le coup lors des longues sessions sur la terre d’Azeroth. À trop simplifier les choses, je sens que je vais me faire maudire par les nutritionnistes. Mangez équilibré et local, et pensez à sortir de temps en temps. 

Les commentaires sont clos.