Réseau : étage 6

Réseau : étage 6

Bienvenue au 6ème étage. Il s’agit ici d’un lieu assez formel puisque l’objectif initial est de s’assurer que les deux interlocuteurs s’accordent sur le langage à utiliser pour échanger des informations. Imaginez que vous soyez en face d’un inconnu, s’il est français, c’est très facile d’entamer la conversation. Mais s’il est étranger, comment communiquer avec lui ? C’est le rôle principal de cet étage : mettre en place des éléments communs. 

Au début de l’informatique, les objets étaient simples, basiques. Et il faut dire que l’on ne faisait pas grand chose avec ces machines à part des calculs. Mais plus l’informatique a évolué et plus les usages se sont multipliés. En parallèle de cela, de nouveaux langages, de nouveaux codes à connaître pour discuter avec les machines sont apparus. Toujours plus nombreux. 

Lorsque les ordinateurs ont commencé à partager leurs informations, les architectures étaient tellement différentes que seules des machines issues d’une même série pouvaient communiquer entre elles. Sans s’en rendre compte, une véritable Tour de Babel s’était créée dans le monde informatique. Un Mac ne pouvait lire les informations écrites par un PC IBM et inversement. 

C’est à ce moment là que la notion de présentation s’est révélée obligatoire. Lorsque deux machines veulent s’échanger des informations, même si elles sont de nature très différentes, elles doivent partager un langage commun. Ou au minimum, être capable de traduire ce que dit l’autre interlocuteur. 

Prenons un exemple ancien mais concret. Connaissez-vous l’histoire du petit indien et du grand indien ? Le grand indien écrit toujours de gauche à droite les nombres. Le petit indien les écrit de droite à gauche. Ces deux formes d’écriture ont leurs avantages et leurs inconvénients. Mais petit indien ne peut parler directement avec grand indien sans une traduction. En vrai, le terme anglais n’est pas ‘indian’ mais ‘endian’ (boutisme). 

Un autre problème est l’encodage des caractères. Les ordinateurs discutent en binaire. Le nombre décimal 65 (01000001 en binaire) représente le caractère ‘A’. Il s’agit ici d’un standard de fait. Alors pourquoi ne pas identifier le caractère ‘A’ avec un autre nombre. Et pourquoi sa représentation devrait-elle tenir uniquement sur un octet. L’alphabet occidental n’est pas le seul alphabet dans ce monde. Il existe plus que 256 symboles.

Les tables d’encodage se sont donc multipliées pour répondre à ce défi. Vous avez peut-être entendu parler de la table ACSII. Il s’agit d’un encodage primaire. Mais depuis, il s’en est créé bien d’autres. Les étages ‘Présentation’ de chaque interlocuteur doivent donc se mettre d’accord sur l’encodage à utiliser. 

La dernière problématique de format est l’organisation des données dans le message. Sujet, verbe, complément, cela forme une phrase. Pourtant, si je place le verbe à la fin de la phrase, vous comprendrez peut-être, mais un programme sera totalement perdu. Les langages à balise tels le HTML et le XML répondent à ces questions. L’étage ‘Présentation’ fait donc principalement de la traduction. Mais il ne s’arrête pas là. 

Vous achetez un lit chez un vendeur de meuble. Qu’est ce qui est le plus efficace au niveau transport. Que le lit soit monté chez le vendeur et livré ensuite ? Ou que le lit arrive chez vous démonté et que vous le remontiez ? La seconde solution permet de livrer beaucoup plus de lit dans un seul envoi ou de réduire la taille (les frais) de l’envoi. Vous avez devinez. L’étage ‘Présentation’ s’occupe aussi de négocier les protocoles de compression des données.

Transporter des paquets c’est bien. Mais, si l’un deux est détourné. Il ne doit pas servir aux voleurs. La dernière mission de l’étage est de crypter les paquets pour qu’ils ne soient lisibles que du seul destinataire. Ce ne sont pas les technologies qui manquent pour cela. Il faudra que j’en fasse un article. Le petit cadenas à gauche de l’adresse dans le navigateur, cela se passe à cet étage. 

Formatage, compression, cryptage. Telles sont les principales missions  de l’étage ‘Présentation’. Et vous qui pensiez qu’avec un nom pareil et situé presque tout en haut, il s’agissait de l’étage Marketing.

Laisser un commentaire