Dans les coulisses

Dans les coulisses

Samedi 20 février 2021, 21h30, Kévin se prépare. Il a travaillé ses fondamentaux depuis sa défaite face à Robert. Il a revu sa configuration matérielle  et a étudié sur les meilleurs forums afin de connaître les schémas tactiques les plus performants. Depuis le 6 octobre 2020, il fait ses gammes sur la dernière mouture de Fifa. Kévin est de retour dans le game, et cette fois, il va écraser son adversaire. 

Mais avant cela, il doit préparer son stream. Le stream, ou flux en anglais, correspond au flux vidéo transmis à sa plateforme de diffusion (Twitch ou Youtube Gaming pour les plus connues). Lorsque Kévin diffuse ses parties de football sur Internet, il envoie les images et sons qui passent par son ordinateur vers le diffuseur. Ce dernier se charge ensuite d’envoyer le flux final aux spectateurs de notre champion. 

Bien sûr, c’est Kévin qui choisit la scène finale que voit son public. Pour cela, il passe par le  logiciel Open Broadcaster Software (‘logiciel diffuseur libre’ en français, ou OBS pour les intimes) qui liste les différentes sources d’images et de sons en entrée de l’ordinateur. Parmi celles-ci on trouve l’écran sur lequel est projeté la simulation de football, la webcam qui permet de voir notre héros, le micro-casque HyperX Cloud Alpha, des vidéos, des images prédéfinies, des musiques, …

OBS se présente comme un studio de télévision. Il permet de créer des scènes à partir des différentes sources disponibles. Dans sa scène d’introduction, Kévin projette un montage vidéo de ses plus belles victoires ainsi qu’un compte à rebours pour alerter son public qu’il apparaîtra dans 10 minutes. Un Van Halen libre de droit se déchaîne en musique de fond. Cette scène permet de faire patienter ses fans, le temps qu’il se prépare physiquement et mentalement.

Puis vient la scène principale. Ici, Kévin affiche sur toute la scène les images de la simulation de football. En haut à droite, une source affiche en surimpression et en temps réel les messages laissés par ses supporters. En bas à droite, il affiche sa webcam. Tout le monde peut admirer Kévin dans son fauteuil ‘Corsair T3 Rush’ avec sa manette Microsoft. Le son du jeu est baissé. Kévin privilégie son flow capturé dans le micro-casque. 

Enfin, vient la scène finale. En réalité, Kévin en a créé 2. Dans le cas d’une victoire. Kévin affichera une vidéo de ses victoires avec la musique de la Ligue des Champions, tout en continuant à afficher sa Webcam et son micro ouvert pour célébrer sa victoire avec son public. Si c’est un match nul ou une défaite, la scène se limitera à un simple écran ‘Coming soon’ (‘Reviens bientôt’, mais c’est plus cool en anglais), permettant à Kévin de se concentrer sur la suite de son émission. 

La partie technique est donc prête. OBS, affiché sur un écran secondaire, permet à Kévin de choisir l’ordre d’apparition des scènes et de les transmettre à la plateforme de diffusion. Un clavier et une souris sont donc toujours à portée de main pour permettre de gérer l’émission. Avec cette évolution technique, notre champion montre un niveau professionnel. 

Avant cela, Kévin diffusait ses parties depuis sa Playstation. Certes, c’était plus facile à mettre en place. Il suffisait de brancher un micro-casque sur sa manette et de cliquer sur le bouton ‘Partager’, mais les possibilités de personnalisation du stream étaient moindres. Et au bout de 7 ans, sa console faisait pâle figure face aux machines des compétiteurs sur ordinateurs personnels (PC).

Dire qu’avant, pour réaliser une émission, il fallait toute une équipe technique : cameraman, ingénieur du son, accessoiriste, metteur en scène, … Désormais, tout ceci est réalisable simplement depuis sa chambre. Bien sûr les erreurs de lumières ou de sons persistent même dans des environnements allégés. Mais cela permet à chacun de faire sa propre expérience et de partager ses passions.  

Si toi aussi, tu veux te faire connaître sur la scène e-sport et effrayer notre première dame en jouant à Fortnite devant la France entière, commence à lire ce tutoriel. Il existe bien d’autres domaines que les jeux vidéo que tu peux partager avec ces outils. Je ne te promets pas le succès, juste une expérience formatrice si tu sais te remettre en question.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *