Le mouchard

Le mouchard

Jeudi matin 6h30, commissariat de Dijon

Lorsqu’on prépare un casse, moins il y a de personnes impliquées et mieux cela se passe. Il faut certaines compétences : l’organisation, la manipulation des armes, la gestion de la foule, le forçage des coffres et des caisses. Mais plus on est nombreux et plus le risque de se faire prendre est élevé. Et puis, plus il y a de personnes dans le coup, plus il y a de risques que l’un d’eux se fasse attraper et passe à table.

Je suis partisan des équipes réduites et pluridisciplinaires. En plus, lors du partage du butin, cela fait des parts plus importantes. Avec Gégé les doigts de fée et Ralph La Casse, nos actions sont rapides et efficaces. Un quatrième membre s’est greffé à notre équipe de choc : la Grosse Pomme. En réalité, il s’agit simplement d’un téléphone portable moderne. Un truc qui permet de savoir tout rapidement.

Le bidule présente bien et répond à tout. Où trouver une bonne planque ? Où trouver l’armurier le plus proche ? … Il donne toujours des informations pertinentes. Quand on a besoin d’un peu de matériel, un pied de biche, des cagoules, des sacs de sport, …, un tour sur Amazon et je suis livré le lendemain.  Alors je lui fais confiance. Il répond toujours présent pour préparer un casse. 

L’accès aux réseaux sociaux est une mine d’information. Je me suis inscrit sur Instagram et je suis toutes les célébrités de la région. Ainsi, dès que l’une d’elle poste des photos d’un lieu de vacances dans une autre région, nous savons que sa résidence est libre et n’attend que notre passage. La Grosse Pomme c’est vraiment une mine d’or. On s’en est fait un paquet de baraques grâce à lui.

Cerise sur le gâteau, il ne nous demande quasiment rien. Un peu d’électricité et un forfait pour se connecter à Internet. Par rapport à ce qu’il nous rapporte, c’est rien. C’est vrai que c’est un peu louche tout ça. Ralph se méfie. Mais vu le bourrin que c’est, c’est sûrement parce qu’avec ses gros doigts, il ne peut pas utiliser le bidule. 

Alors oui inspecteur, j’ai du mal à vous croire quand vous dites que c’est lui qui nous a balancé. C’est vrai que notre dernier casse s’est mal passé. Déjà, à peine dans les lieux que vous débarquez. Bon, c’est vrai qu’on est parti précipitamment et qu’on vous a un peu bousculé. Vu vos bolides, vous ne pouviez nous attraper. Mais de là à ce que vos collègues nous attendent à la planque … c’est vraiment un vendu, la Grosse Pomme. 

Centre Pénitentiaire de Varennes-le-Grand, quelques semaines plus tard 

Le calme des cellules, il n’y a pas à dire, cela fait réfléchir. Les jeunes m’ont donné quelques conseils sur l’informatique et j’ai pu me renseigner un peu plus. Les gardiens n’ont pas trouvé mon nouveau partenaire. Alors le soir, je ‘bouquine’. La Grosse Pomme n’y est pour rien. C’est moi qui suis vraiment trop naïf avec la technologie. 

Quand je vois le nombre de type qui se sont fait prendre à cause d’un gadget électronique. Entre le type qui demande à son téléphone où cacher un cadavre, celle qui voit son alibi tomber à cause de sa montre ou celui dont le pacemaker révèle l’arnaque, je comprends qu’un smartphone, quand on ne sait pas s’en servir, dans le meilleur des cas, c’est un témoin gênant. Parfois, c’est une taupe capable de faire tomber les plus grandes organisations.

De nos jours, il faut avoir fait des études d’ingénieurs pour être un bon truand. Si j’avais écouté mes parents et si j’avais mieux travaillé à l’école, je serais peut être allé plus loin dans mon métier. Quand je vois la réussite de mes cousins, l’un banquier, l’autre politicien, je me dis que l’époque des braquages est révolue. Je vais reprendre mes études

Au fait, j’ai vu que sur Google Maps, il est possible de noter les Hôtels de Police. Pour celui de Dijon, je mets 4 étoiles. L’accueil était sympa, l’inspecteur réglo. J’enlève une étoile pour le café, il est servi trop chaud.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *