Réseau : étage 3

Réseau : étage 3

Bienvenue au 3ème étage !!! En réalité, ce n’est pas la première fois que nous y entrons. Souvenons-nous de notre gardien Robert qui ne laisse passer que les messages destinés à notre réseau. Il travaille au 3ème étage de la tour OSI. Et il n’est pas le seul. Ce troisième étage, nommé ‘réseau’, répond à la question Comment transmettre une information entre 2 machines qu’elles soient ou non sur un même réseau ? 

Petit rappel, le deuxième étage permet à deux machines d’un même réseau de parler entre elles. Pour cela, il utilise une adresse physique (aussi appelée adresse MAC). Cette adresse n’est utilisable que sur un même réseau. Pour sortir du réseau, il faut passer par une machine qui est connectée à plusieurs réseaux dont le nôtre. On parle de routeur, de box Internet, … De manière générale, il s’agit d’un nœud

Le nœud utilise des protocoles de niveau 3 pour envoyer le message au bon destinataire. Un nœud connecté à deux réseaux connaît les machines présentes sur le réseau A et sur le réseau B. Inversement, tous les ordinateurs de ces réseaux connaissent le nœud et sa fonction. 

Cas 1 : un nœud d’écart

Arthur veut envoyer un message à Benoît. Il remet le message au nœud Noé en indiquant l’adresse logique de son destinataire. Dans le message d’Arthur, il y a l’adresse physique de Noé et l’adresse logique de Benoît. Noé connaît l’adresse logique de Benoît, il en déduit donc son adresse physique et lui transmet le message. Là, on est redescendu au deuxième étage. 

Cas 2 : plusieurs nœuds d’écart

Benoît n’est pas sur le réseau B, mais sur le réseau Z que ne connaît pas Noé. Sur le réseau B, il peut exister d’autres nœuds vers d’autres réseaux. Noé doit donc adresser le message au collègue le plus avisé. Pour cela, Noé note toutes les demandes dans son carnet nommé table de routage. La dernière fois qu’il a transmis un message d’Arthur à Benoît, il est passé par Noémie. Et il a eu confirmation que Noémie a trouvé Benoît.

Noé ne sait pas si Benoît est sur le même nœud que Noémie, mais il sait que cela fonctionne. Il transmet le message d’Arthur à Noémie en indiquant toujours l’adresse logique de Benoît. Charge à Noémie de trouver le destinataire en remettant le message à un autre intermédiaire ou directement à Benoît. 

Cas 3 : où est Charlie ?

C’est la première fois qu’Arthur écrit à Benoît. Noé doit donc trouver parmi ses collègues lequel est le plus proche du destinataire final. Il peut tirer au hasard le nom du prochain intermédiaire. Si chaque nœud fait de même, le message risque de mettre du temps avant d’arriver. 

En général, il y a une logique dans l’affectation des adresses logiques. Ainsi, suivant le réseau où vous vous trouvez, les adresses auront toutes un dénominateur commun. Ainsi Noé calcule le prochain intermédiaire par rapport à ce dénominateur commun. 

De manière générale

Le travail du 3ème étage est donc de déterminer l’intermédiaire qui permettra de transmettre le message au destinataire. Arthur, comme Noé, a sa table de routage. Il n’y a qu’une entrée : ‘si tu ne vois pas ton destinataire, demande à Noé pour passer des messages’. Bien sûr, 

Le plus connu des protocoles utilisés au niveau 3 est nommé IP (Internet Protocol). Il affecte à chaque machine (connue du réseau des réseaux) un identifiant unique, la fameuse adresse IP. Pour un réseau local, la logique est définie par l’administrateur de ce réseau. Au niveau mondial, c’est l‘IANA qui définit la répartition des adresses IP. 

Au 3ème étage, le travail est donc de trouver la route la plus rapide pour que deux ordinateurs communiquent entre eux. Les stratégies pour arriver à cela sont bien plus nombreuses que ce que j’ai évoqué. Il peut arriver que des routes soient supprimées. C’est à cet étage que sera calculée la nouvelle route. 

Ainsi, Internet répond toujours présent, sauf si :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *