Réseau : étage 2

Réseau : étage 2

Nous avons vu la couche physique. Prenons l’escalier pour passer à l’étage suivant. Ce lieu est peuplé d’êtres fascinants. Imaginez un monde où les gens peuvent uniquement parler et entendre. Cependant, ces deux activités ne peuvent être réalisées en même temps. Comment peuvent-ils communiquer ? La question à le mérite d’être posée car la communication est loin d’être évidente. 

Le deuxième étage, nommé Liaison, définit les protocoles qui permettent à deux équipements proches (sur un même support) de discuter entre eux. Pour discuter, il faut que l’un parle et l’autre écoute. Le destinataire du message confirme qu’il a bien reçu l’information en renvoyant un accusé de réception. Mais si les deux protagonistes souhaitent parler en même temps, aucun d’eux n’arrivera à transmettre son message. 

Le problème se complexifie s’il y a dans la même pièce une dizaine d’acteurs. Et oui, la pièce est dans l’obscurité. Seule la voix permet d’échanger des informations. Et si deux personnes parlent en même temps, le message attendu par les destinataire est alors inaudible. Remplacé les acteurs par des équipements informatiques et vous avez la problématique gérée par la couche Liaison.

Chaque équipement a une adresse nommée MAC. MAC c’est pour Media Access Control ou Contrôle d’accès au média. Rien à voir avec la firme à la pomme. Lorsqu’un utilisateur parle, il indique dans son message son adresse MAC et celle du destinataire du message. Ainsi, les autres équipements dans la pièce savent que ce message ne leur est pas destiné et le destinataire peut accuser de réception.  

Pour le problème de savoir qui parle et quand, il existe différentes solutions. L’une d’elle est la méthode du Roi. Seul le Roi a le droit de parler. Les autres ne peuvent qu’écouter et accuser de réception si le message leur était destiné. Avec cette méthode. Lorsque sa Seigneurie a fini de parler, il passe son sceptre à son voisin de droite qui devient le nouveau maître de la pièce.

Avec cette méthode, il n’y a pas de risque que deux acteurs parlent en même temps. Par contre, si vous êtes le voisin de gauche du Roi et que vous avez quelque chose d’urgent à dire, votre tour peut arriver trop tard. Dans le royaume informatique, le sceptre royal est remplacé par un jeton. Le fameux Token. 

Cette méthode était surtout employée dans les réseaux de la Pomme au début des années 90. Mais l’informaticien considère que c’est au peuple de se définir. Chacun doit pouvoir parler dans la pièce lorsqu’il le souhaite. S’il ne reçoit pas de réponse, il considère que le message n’est pas passé et il recommence. Ce protocole de communication est nommé Aloha. Il a vu le jour à Hawaï. 

Le problème est que si quelqu’un parle en même temps, le message ne passe jamais. Alors, avant de parler, on écoute si quelqu’un parle déjà et on ne prend la parole que lorsque plus personne ne parle. Et si on a parlé en même temps que quelqu’un d’autre. On attend une durée aléatoire avant de reparler. 

Avec cela les messages passent mieux mais les pertes sont toujours présentes. Et constater que quelqu’un d’autre parlait après avoir fini son message est dommage. Une optimisation est de cadencer les messages. En fait, le temps de parole est découpé en créneaux. On parle toutes les ‘n’ millisecondes. Ce protocole est nommé de slotted Aloha ou Aloha en tranche. L’ananas est meilleur découpé.

La révolution a vraiment été apportée par une astuce technique. Désormais, au niveau Liaison, il est possible d’entendre en même temps qu’on parle. Ainsi, si lorsqu’on commence notre message, on entend quelqu’un d’autre parler, on s’arrête. Le nom de code de cette révolution est CSMA (Carrier Sense Multiple Access), Accès multiple avec écoute de la porteuse. Et le second étage de la Tour remplit désormais son rôle de manière optimale..

Je préférais des noms comme Mac, Token ou Aloha. Enfin, si deux équipements peuvent discuter sereinement mais dans une pièce bondée, le nom du protocole a peu d’importance. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *