Dessine-moi Internet

Dessine-moi Internet

Un jour, un gamin m’a demandé de lui dessiner Internet. Je lui ai répondu <html><body><p>Salut !</p></body></html>. Il n’a pas compris. Je lui ai dit de demander au navigateur. Il le cherche encore. Pourtant, en 25 ans, Internet n’a pas tellement changé. Pour accéder à un contenu ou un service, il vous faut un programme qui est capable de se déplacer sur le réseau et d’interpréter les réponses des serveurs. 

Pour certains, Internet c’est Google. Pour d’autres, c’est Facebook. Bref, nous voyons le service mais nous oublions comment nous y avons accédé. Parlons donc du navigateur. Enfin des navigateurs. Les plus anciens se rappellent de Netscape. Le premier connu et utilisé à l’arrivée d’Internet dans les foyers. Il est vite rejoint par Internet Explorer (IE) poussé par Microsoft et son système d’exploitation Windows 95.

Mais ces ancêtres ont depuis disparu. IE a été récemment abandonné par son créateur. Et aujourd’hui on ne parle plus que de Chrome, Firefox et Edge. J’entends les critiques des passionnés d’Apple pour avoir oublié Safari. En réalité, ce sont des centaines de navigateurs qui ont été oublié. D’ailleurs, qui se demande quel est le nom du programme qui permet d’accéder à Internet. Ce n’est qu’un programme. 

Pourtant son travail est indispensable. Installé devant votre ordinateur, une page apparaît. Dans une barre en haut, vous rentrez l’adresse d’un site (par exemple : joselinformatique.goip.de), vous appuyez sur ‘Entrée’ et … vous arrivez sur le site. Il ne s’est passé qu’une seconde, et pourtant, le navigateur n’a pas chômé.

Chercher un site Internet, c’est comme vouloir manger un plat d’un restaurant dont nous ne connaissons que le nom. Le navigateur a donc cherché dans des annuaires l’adresse exacte de ce site. Eventuellement, si l’adresse que vous avez indiqué été erronée, il a demandé à des guides s’ils ne connaissaient pas et vous a proposé leurs réponses. 

L’adresse exacte trouvée, il s’est rendu sur le site (chez le restaurateur). Là, il a demandé à ce dernier de lui fournir la page (la ressource) demandée. Si vous n’avez pas précisée ce que vous voulez, il se peut qu’il ramène une page ‘index’, la page d’accueil du site qui généralement liste les services disponibles. Bref, soit il vous ramènera les lasagnes du traiteur italien, soit le menu. 

Il ne reste plus qu’à mettre en forme le service récupéré. En pratique, le navigateur a récupéré un fichier html. C’est un fichier texte qui décrit le contenu affiché sur votre écran. A partir des instructions contenues, le navigateur va dessiner le service auquel vous voulez accéder. Ou si je reprends l’image du restaurant, il prépare la table, réchauffe les lasagnes et vous les sert. Et tout cela en moins d’une seconde. 

Mais son travail ne s’arrête pas là. Sur votre site favori, vous allez cliquer sur des liens. A chaque fois, le navigateur va faire un aller-retour vers le site pour vous envoyer la page demandée. Il répond au clic. Mais il peut aussi travailler alors que vous ne faites que regarder la page. Sous couvert d’ergonomie, il peut modifier en direct la page que vous consultez.

Au début, ce n’était que de gentilles animations : de la neige qui tombe en hiver sur votre site, une horloge, … En plus de la page html retournée, et de sa mise en forme qui était parfois déportée dans une feuille de style (CSS), il existe des scripts destinés à être exécuté par le navigateur, une fois que ce dernier vous affiche la page de votre site. 

Fini les pages statiques, les services proposés sont désormais dynamiques. Et même lorsque vous ne faites que regarder une page, le navigateur doit animer les éléments déclarés dans le script, ou afficher les nouvelles renvoyées par le site lui-même. Plus besoin de cliquer sur un lien pour que le navigateur se doive de repartir à l’autre bout d’Internet pour vous chercher le tiramisu. Il en revient. 

Sous le calme de la page Internet, le navigateur enchaîne les aller-retours. D’ailleurs ses fonctionnalités ne s’arrêtent pas à la consultation de page. Il se souvient de vos mots de passe, assure la sécurité des échanges entre vous et le site Internet, garde au chaud les pages que vous aimez consulter pour les afficher plus vite, … Une envie de prendre la mer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *