Mon application – Conclusion

Mon application – Conclusion

Créer une application ne se résume pas à l’activité d’écrire du code. En pratique, il s’agit d’une démarche dont le codage n’est que l’une de ces 7 activités. Bien sûr, réaliser chacune de ces activités n’assure pas la réussite de votre développement. Maintenant, cela évite les erreurs classiques des projets informatiques.  

Certains diront que je viens de décrire DevOps. En réalité, DevOps n’est que le terme à la mode pour décrire des étapes d’un projet informatique et l’outillage mis en place pour cela. Le symbole ‘infini’ rappelle qu’une application évolue. Sinon, cela fait des décennies que les informaticiens font du DevOps sans le savoir, Monsieur Jourdain ! Mais, lorsqu’on veut avoir l’air intelligent, on place des mots anglais. 

Je me rends compte que simplifier le développement d’une application en 7 articles reste optimiste. Même en cherchant à simplifier les actions au maximum, les mécanismes utilisés comportent de nombreuses options et nécessitent de passer du temps pour bien les maîtriser. Prenez donc mes articles comme une démarche qui vous aidera pour vos premiers projets informatiques.

Cette série d’articles m’a aussi permis de voir les limites de ma connaissance informatique. La difficulté se niche souvent dans le détail et je me suis retrouvé bloqué lors du déploiement pour des raisons de droits Unix. Heureusement, Internet regorge de tutoriels, de cours  et de conseils. Mes articles en font désormais partie. 

Je me pencherai donc prochainement sur le déploiement par conteneurs (Docker et Kubernetes). Ces outils règlent les difficultés dues aux ressources matérielles (CPU, réseau et espace de stockage) en les liant à une relation commerciale avec un prestataire tel OVH, AWS (Amazon) ou Azure (Microsoft). On rentre à ce moment là dans un cadre professionnel. Le temps c’est de l’argent. 

Pour un étudiant, un passionné, il est toujours plus intéressant de comprendre comment fonctionne les différents composants d’un système. Cela permet de trouver des solutions lorsque les autres sont bloqués devant un mur et le fixe en espérant le faire disparaître. Et c’est cela que j’ai cherché à vous apporter. 

Nous avons tous nos façons d’apprendre. En lisant mes articles, vous avez fait un premier pas. Les exemples que je vous donne vous permettront de débuter ou de vous ouvrir à d’autres aspects des métiers de l’informatique. En multipliant les sources, vous progresserez plus vite. Personnellement, j’apprends mieux en regardant des vidéos et en essayant de reproduire ce que font les formateurs.

Vous trouverez sur Internet ce qu’on appelle la ‘pyramide de l’apprentissage’. Nous n’avons pas tous les mêmes sensibilité pour les sources orales, visuelles ou écrites.  Cela dépend de notre type de mémoire préféré. Maintenant, pratiquer permet de retenir les mécanismes, expliquer à quelqu’un d’autre est la meilleure méthode pour apprendre.

Il me faudra faire des vidéos pour compléter ces articles. Vous verrez mieux que ce que j’explique est facile. Derrière des termes compliqués, derrière des anglicismes se cachent des mécanismes relativement simple. C’est pour cela que je cherche à démystifier mon domaine. 

Je vous propose de tester mon application avec un questionnaire : ‘Développer mon application’. Si cela peut vous aider à progresser, vous trouverez ici les sources du projet Quiz sous Github.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *