La cité interdite

La cité interdite

J’ai besoin de comprendre le fonctionnement des objets. Pour cela, la solution la plus simple est de le démonter. Passionné d’informatique, il m’arrive de démonter des ordinateurs. C’est bien plus simple que ce que vous pensez. Le boîtier s’ouvre facilement. Pour les PC bureautique, au plus deux vis bloquent l’accès. Cela peut se compliquer pour un PC portable ou un smartphone. Les vis sont souvent cachées et il faut déclipser des éléments. 

Avant de décrire le contenu d’un ordinateur, je vais faire une analogie avec les voitures. Tout le monde sait utiliser une voiture. Pour cela, nous avons passé un permis de conduire pour connaître les règles communes pour partager la route. L’enseignement c’est aussi attarder sur les éléments de sécurité d’un véhicule. Nous connaissons donc l’importance des pneus, des freins et le besoin d’un entretien annuel de la voiture. 

Pour une voiture, le conducteur sait qu’il peut la diriger avec un volant, des pédales et un levier de vitesse. L’équipement cité correspond à l’interface entre l’homme et la machine. Ce sont les entrées de la voiture. Pour un ordinateur, les périphériques d’entrées sont la souris et le clavier. Voir “Paléontologie informatique – entrée en matière”, l’écran tactile et la voix sont aussi utilisés pour contrôler un ordinateur. 

Une voiture, pour mieux accéder à son fonctionnement interne, il faut la mettre sur un pont et ouvrir le capot. A ce moment là, on accède aux roues, à la transmission, à l’échappement, au moteur, … Le remplacement d’une pièce demande beaucoup d’énergie. Pour un ordinateur, le capot retiré, il suffit de débrancher des câbles et de dévisser quelques vis pour remplacer les pièces. C’est beaucoup plus simple.

Revenons sur l’ouverture d’un ordinateur. Que se cache-t-il à l’intérieur de la machine ? La première chose que l’on remarque est un rectangle verdâtre qui semble occuper toute la surface du plus grand côté de la boîte. Il s’agit de la carte mère. Ce rectangle se compose de nombreux reliefs. En y regardant de plus près, il s’agit de petits rectangles noirâtres avec des mots marqués dessus, des longs rectangles de couleurs, des connecteurs et un grand carré blanc et vide en son centre percé de centaines de trous.

S’agit-il du plan d’une cité oubliée ? La plupart des cartes mères semblent respecter la même architecture : l’ATX (Advanced Technology eXtended). Suivant l’espace consacré, la carte mère peut être plus ou moins grande. Au final, les composants seront toujours disposés de la même manière. 

Les composants justement. Le grand carré blanc correspond à l’emplacement du micro-processeur, Norbert. En général, ce carré blanc est surmonté d’un radiateur gris et d’un ventilateur noir. Lorsque Norbert travaille, il transpire beaucoup. Il faut donc évacuer la chaleur. Le micro-processeur est le moteur de l’ordinateur. Radiateurs et systèmes de refroidissement servent à ce qu’il puisse continuer à travailler dans des conditions optimales.

On voit aussi partir des fils de la carte mère. Le faisceau de fil le plus épais se dirige vers un boîtier grisâtre dont l’un des côtés donne accès à un ventilateur orienté à l’extérieur du boîtier. Il s’agit de l’alimentation, du contrôleur du réservoir d’énergie de l’ordinateur. L’ordinateur est alimenté par le courant domestique : 220 volt en alternatif. Par contre, la carte mère attend en entrée un courant continu en 5 ou 12 volts. Ce courant doit être le plus propre possible. L’alimentation fait office de filtre.

En bordure de la carte mère, apparaît une série de fiches. Ce sont des ports pour brancher les équipements externes : les entrées et les sorties. Le clavier et la souris sont branchés directement sur la carte mère par des ports accessibles depuis l’extérieur du boîtier. L’écran est branché sur une carte, elle même enfichée dans l’un des longs rectangles colorés de la carte mère. 

Enfin, des fils partent de la carte mère vers d’autres composants. L’un deux semble aller vers le bouton de démarrage que l’on voit sur la façade de l’ordinateur. Il permet d’allumer ou d’éteindre l’ordinateur. D’autres fils partent vers des rectangles vissés dans le boîtier. Il s’agit des périphériques de stockage ou de lecture comme un disque dur ou un lecteur de CD-ROM (DVD, Bluray, …).

Comme pour une voiture, l’ordinateur est construit en fonction de son usage. Chaque composant a sa fonction. L’entretien est moindre. Il suffit de le dépoussiérer de temps en temps. Comme pour une voiture, de bons équipements assurent un confort d’utilisation et une durée de vie. Contrairement à une voiture, remplacer une pièce pour une autre plus performante est très simple. 

Laisser un commentaire