Cliché d’informaticien

Cliché d’informaticien

Si le geek est à la mode, cela n’a pas toujours était le cas. Par le passé, l’informaticien était décrit comme un personnage particulier. Comme j’ai dû le dire précédemment, l’informatique est un domaine comme il en existe d’autres. Imaginez que dans le domaine de la santé on mette tout le monde au même niveau et on balance un maximum de clichés.

Je ne vais donc pas balancer sur les médecins mais sur les informaticiens. Et le premier de tous est la fameuse chanson “Ingénieur informaticien”. Cette chanson présente un personnage simplet, probablement puceau et obsédé principalement par les ordinateurs. Alors tant qu’à être dans les clichés allons-y franchement.

Le cliché d’un informaticien ressemble à ceci : un petit à lunette, un peu ventripotent pour qui le sport semble inconnu. Sa nourriture principale se compose de pizzas et de mac do. Il sort peu, en tout cas un minimum et vit dans un appartement sale ou dans la cave de ses parents. L’absence de sorties et de vie sociale lui donne un teint pâle. On peut rajouter qu’il est mal habillé, a les doigts gras et son visage est à l’image de son clavier.

Son appartement, ou sa chambre s’il est encore chez ses parents, est un foutoir incroyable où s’entassent des carcasses désossées d’anciens ordinateurs, des cdroms, des disquettes, des barrettes de ram, des cartons de pizza et autres paquets de chips. Sur les murs sont affichés des images de jeunes femmes légèrement vêtues. Sur les étagères trônent des mangas et des livres sur le piratage ou sur un obscur langage.

Contrairement à ce qu’on peut penser, le cliché d’informaticien a des relations sociales. Il échange sur des réseaux sociaux cryptés des messages avec ses amis qui partagent la même passion pour les ordinateurs. Pour s’assurer que les non initiés ne comprennent pas ses messages, il écrit en ‘leet speak’. Je vous laisse découvrir ce langage sur wikipedia. Il s’agit principalement de substituer les lettres de l’alphabet par des caractères non alphabétiques.

Il n’existe pas de hiérarchie chez le cliché d’informaticien. Tout au plus des tribus numériques fondées sur une passion pour un élément particulier de l’informatique. La notion de bon informaticien et de mauvais informaticien n’existe pas puisque si tu n’es pas dans la bonne tribu, c’est que tu es un mauvais informaticien. Parmis les groupes les plus remarquables, on peut citer :

  • Les fans d’overclocking. Vous connaissez les courses de roadster. Ici c’est pareil, l’objectif est de faire tourner un processeur le plus rapidement possible quitte à utiliser de  l’azote liquide.
  • Les fans de tuning de PC. Comme son cousin qui fait des concours de tuning de voiture, il cherche à avoir le plus beau PC et lui rajoute des néons, des guirlandes de LED, un boîtier original et des vitres pour voir son oeuvre.
  • Les linuxiens. Ils vénèrent un pingouin et son gourou Linus Torvald. Pour eux Microsoft est le mal. On les appellent aussi les libristes et prônent la bonne parole du logiciel libre et gratuit.
  • Les rétros. Leur but, remettre en marche des machines oubliées dans des caves et qui n’ont pas vu la lumière depuis 20 ans. Si le rétro arrive à les redémarrer et à lancer un logiciel oublié depuis des décennies … c’est l’extase !!!!

Il existe bien d’autres tribus. Il arrive que certaines tribus se rapprochent entre elles. Je n’ai pas évoqué la tribu des gamers mais certains se rapprochent des fans d’overclocking pour optimiser leur configuration et montrer qu’ils peuvent faire tourner leur jeu avec un maximum de détail sur un écran 4K en 120 fps. (pardon pour ce passage compréhensible que par les initiés)

J’ai aussi oublié les hackers, mais je doute qu’il lisent un blog aussi généraliste que le mien.

Le cliché d’informaticien est finalement un être plus surprenant qu’il n’y paraît. Derrière son écran, il accède à un monde ignoré du commun des mortels. On peut penser qu’il regarde servilement son écran mais la réalité est tout autre. Il partage sa connaissance, voyage dans des lieux inconnus, discute avec d’autres clichés du monde entier sans aucun préjugé.

Dans son monde, nous sommes les faibles, les ignorants. Et c’est avec gentillesse et bienveillance qu’il viendra réparer votre ordinateur ou votre internet. Alors au lieu de vous moquer de lui, remerciez le et offrez lui une tasse de café.

One thought on “Cliché d’informaticien

Laisser un commentaire